Et si le vrai luxe…

Nous vivons une époque véritablement formidable où les sciences et la technologie rendent tout possible et accessible. Dans ce monde presque totalement maîtrisé par l’homme, la notion de luxe évolue pour se porter sur ce qui se raréfie et reste hors de notre contrôle.

Nous vivons une époque formidable. Quel que soit le lieu en France ou à l’étranger où habitent les êtres qui nous sont chers, nous pouvons les joindre par téléphone facilement et gratuitement ou bien les rejoindre en quelques heures de voiture ou d’avion. Quelles que soient nos envies gustatives, tous les fruits et légumes nous sont accessibles à un prix raisonnable en toutes saisons.

Internet est devenu un élément incontournable de nos vies et offre à chacun l’accès à LA Connaissance, une source infinie d’information pouvant permettre à un simple autodidacte mexicain sans diplôme, comme Jordi Muñoz Bardales, de devenir le PDG de 3-D Robotics, une start-up californienne à succès spécialisée dans les drones.

Les outils électroniques et connectés sont omniprésents et nous assistent en tout : prendre soin de nos vies sociales et personnes, de nos animaux et de nos plantes ; accéder à tous moments aux photos et vidéos des êtres aimés ; contrôler le confort et la consommation énergétique de nos habitations… Grâce à ces outils et au progrès spectaculaire de la médecine, nous gagnons un trimestre d’espérance de vie tous les ans. Notre hyperactivité nous amène à vivre à deux cents kilomètres heures et même à mener plusieurs vies au cours d’une existence.

Notre monde est loin d’être parfait, mais tout est globalement devenu plus facile. Tout nous est possible et accessible dans un monde presque totalement maitrisé par l’homme. Pourtant, sommes-nous comblés pour autant ?

Durant toute la seconde moitié du XXe siècle, l’espace de vie s’est réduit progressivement et le temps s’est accéléré. Les grandes mégapoles à travers le monde moderne continuent de croitre, mais offrent des logements de plus en plus étriqués.

La nature y est non seulement totalement maitrisée, mais elle y est réduite à quelques arbres dispersés dans de rares parcs n’étant plus que l’ombre de ce qu’ils étaient au début du siècle dernier et quelques massifs fleuris sur des ronds-points. Pourtant, de nombreuses études et sondages ont prouvé que notre bien-être, donc notre santé et notre bonheur, sont étroitement liés à la qualité de notre environnement.

La nature ne serait-elle pas devenue la nouvelle référence du luxe ? Le vrai luxe ? Tout ce qui est rare n’est-il pas un luxe ? Si l’offre ou l’accès à un bien est inférieur à la demande, n’est-il pas un luxe ? Si la vitesse est la norme aujourd’hui, le rythme de la nature n’est-il pas un luxe ?

Un nouveau paradigme propre à notre époque

Le vrai luxeSavoir vivre en adéquation avec la nature est une source de plaisir inestimable et infinie. Elle offre entre autres l’opportunité de prendre part directement à cette histoire de séduction intemporelle entre semences, terre, eau et soleil. Les racines s’épanouissent et donnent le jour à la verdure, de l’énergie comestible et du bon goût. Bien plus qu’une fenêtre sur les rythmes et cycles de la nature, un jardin ou bien une simple jardinière composée de plantes fines et aromatiques permet d’assaisonner son palais et d’apporter à la table une culture des sens. Des valeurs partagées avec le luxe.

Accepter de vivre en harmonie avec la nature, c’est-à-dire profiter de ses bienfaits et des rayons du soleil, vivre au rythme des saisons, accepter le temps de pousse nécessaire pour obtenir quelques légumes ou plantes arrivés à maturité, peut-être même s’organiser pour élever deux ou trois poules et ainsi accéder quotidiennement à des œufs fraichement pondus… est devenu un luxe, car ces modes et rythmes de vie se sont éloignés de ceux de notre société moderne.

Pourtant, éloignés ne veut pas dire incompatible. Concilier nature et vie contemporaine est un nouveau paradigme propre à notre époque, mais totalement compatible et accessible grâce précisément aux moyens et outils modernes. La curiosité est le moyen pour y accéder.

Nos modes, styles et rythmes de vie modernes ont amené la nature à devenir un luxe. Plus un foyer sera en harmonie avec la nature et à fortiori autosuffisant, plus il sera riche et libre. Deux valeurs clés à la définition du luxe.

Article également publié sur Les Echos

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • A propose de l’auteur

    Stephane Delaporte
    Créativiste* hyperactif, passionné et connecté, théoricien et auteur du Monde 3.0, évangéliste des nouvelles technologies, protecteur de l'environnement, adepte de l'autosuffisance énergétique et alimentaire, croyant en la génération Y, grand fan de TED, ... mais agnostique dans l'âme.

    * : Personne dont toute l'énergie est tendue vers l'unique but de créer
  • Contacter l’auteur

  • Entrer votre adresse email pour recevoir nos notifications de publication

  • Le Monde 3.0 sur

    Monde 3.0 - Stéphane Delaporte
%d blogueurs aiment cette page :